Projet éducatif

Présentation

Les Fidèles Compagnes de Jésus ont été fondées à la restauration des Jésuites en 1820, au sortir de la révolution. La fondatrice voulait former des femmes qui seraient éducatrices, guides spirituels, missionnaires et qui pourraient à leur tour éduquer des jeunes de tous milieux sociaux, elle commença d’ailleurs, avec des jeunes de milieux populaires d’Amiens.

Notre établissement scolaire a été voulu et créé en 1836 par la fondatrice elle-même, Marie-Madeleine de Bonnault d’Houët, née Victoire de Bengy.
Il a pris plus tard le nom de Notre-Dame de France, Marie étant éducatrice par excellence.

Le « projet éducatif » est le projet de tout l’établissement. Il est enraciné d’abord dans l’Evangile dans l’Eglise, puis dans une tradition spirituelle spécifique.

Les Fidèles Compagnes de Jésus vivent de la tradition Jésuite et d’une spiritualité trinitaire, vécue dans la ligne des « Exercices Spirituels » de Saint Ignace de Loyola.
Ce projet éducatif a besoin de s’actualiser de temps à autre selon une dynamique vivante qui est celle des Fidèles Compagnes de Jésus.

Education de la personne

Le « projet éducatif » de l’établissement repose sur la croyance que Dieu est créateur, qu’Il est présent et travaille dans la création et dans l’homme qui en est le sommet. Nous reconnaissons que le monde, malgré sa dure réalité, est rempli de la bonté, de la beauté, de la grandeur de Dieu. Par l’éducation que nous donnons, nous voulons susciter l’espérance et l’énergie nécessaires pour faire face aux difficultés du monde actuel et retrouver le sens de l’émerveillement et de la reconnaissance devant ce mystère.

La dimension chrétienne imprègne toute l’éducation de la personne. L’unité, l’harmonisation de la personne se fait aussi dans la découverte de Dieu et dans la compréhension du vrai sens de la vie humaine par le moyen privilégié de l’éducation religieuse et spirituelle. Cette formation fait partie intégrante de l’éducation de l’homme complet, elle n’est ni ajoutée ni séparée de l’acte éducatif, elle permet une réponse de foi en Jésus-Christ, tout en reconnaissant que la foi ne s’impose pas.

Chaque discipline peut être un moyen de découvrir Dieu, tous les enseignants partagent la responsabilité de cette dimension religieuse de la vie de l’établissement.

Partout et plus spécialement en catéchèse, nous faisons tout pour présenter la possibilité d’une réponse de foi à l’amour de Dieu comme quelque chose de vraiment humain et qui n’est pas opposé à la raison. Tout en développant les valeurs qui permettent de résister à la déchristianisation, nous favorisons le dialogue « foi-culture », « foi-science ».

Les célébrations, la prière, dans le respect de l’amour que nous devons à Dieu en Jésus-Christ par l’Esprit-Saint, font partie de la vie de l’établissement. L’apprentissage à la prière personnelle : prier avec sa vie, apprendre à relire sa journée pour progresser, apprendre à dire merci à Dieu, à se réconcilier avec Dieu et avec les autres, célébrer l’Eucharistie ensemble sont autant de façons de rendre la relation à Dieu vivante, dynamique, vraie.

Nous croyons que la personne, chaque personne, est unique, qu’elle est aimée de Dieu comme elle est, que Dieu appelle chacun par son nom et qu’Il donne sens à sa vie. Donc, dans l’éducation de chaque personne créée à l’image de Dieu, nous respectons et développons sa singularité, nous la prenons là où elle est, dans son originalité, à son niveau, avec ses forces et ses faiblesses. Nous ne donnons pas une éducation égalitaire, nous sommes attentifs à la personne, d’où l’importance du discernement dans la démarche éducative.

Nous visons à éduquer « tout l’homme » dans « toutes les dimensions de son être ». Nous cherchons à développer toutes ses facultés intellectuelles, sa mémoire, son imagination, son affectivité, sa créativité, ses capacités physiques, sa vie morale et spirituelle. Toutes ces activités sont autant d’occasions de développer le sens de l’effort, d’apprendre à vivre ensemble et à considérer la règle comme un cadre de vie.

Nous pensons que l’éducation de tous se fait, sans distinction de couleur ou de milieu. Nous voulons former des adultes équilibrés, autonomes, responsables, des hommes et des femmes pour les autres et aptes à découvrir le Seigneur-Jésus.

Education par la communication

Notre éducation, notre pédagogie, passent par la communication. C’est elle qui permet les relations interpersonnelles, éducateurs-élèves, élèves entre eux, parents-éducateurs, ou éducateurs entre eux. La communication construit l’affectif, permet un équilibre moral et favorise ainsi une activité intellectuelle.

L’apprentissage des langues enraciné dans la tradition de communication internationale des Fidèles Compagnes de Jésus, est une ouverture culturelle indispensable. Dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, nous cherchons à éduquer les élèves au sens critique pour leur permettre de maîtriser ces outils sans devenir des consommateurs dépendants.

Enraciner notre éducation dans la communication suppose :

Les éducateurs veilleront à ce que le jeune ait le souci de la dignité de tous, du respect des droits de l’homme, de la justice, de la paix. Ils lui donneront ainsi le goût, l’envie de s’engager en temps voulu au service des autres.

Education pour les autres

Nous avons à former selon l’Evangile des hommes et des femmes solidaires, afin qu’ils puissent travailler pour la justice et puissent devenir des témoins de la foi. Nous devons permettre aux jeunes de se connaître, de discerner, afin de les aider à prendre une décision, à choisir ce qui est bon pour eux, en vue du service le plus universel, dans la liberté et à la lumière de leur intelligence.

Notre éducation propose Jésus comme modèle de la vie humaine, inséparable de Marie, Sa mère. Les jeunes peuvent apprendre du Christ et de Son enseignement l’amour, le pardon, la solidarité avec ceux qui souffrent, l’engagement au coeur de l’Eglise au service des autres. Etre chrétien, c’est reconnaître, à la lumière de l’Esprit-Saint, que le Christ est Notre sauveur ; c’est vouloir L’écouter, Le suivre, partager et promouvoir les valeurs de l’Evangile… en un mot, L’aimer, et par Lui, connaître le Père dont Il est la Parole.

L’amour se montre par des actes. C’est une éducation au service de la Foi qui fonde la justice. La justice sans la charité n’est pas une valeur évangélique. L’action caritative, l’attention spéciale aux pauvres, aux handicapés, aux marginaux sera, pour être éducative, accompagnée d’une réflexion, d’une évaluation, pour tirer les leçons de l’expérience et progresser en digne serviteur de Dieu.



Ce projet éducatif a été relu et actualisé lors du Conseil d’établissement du 22 mai 2008

05/09/2017

Rentrée des classes 2017

22/06/2017

Lectures et fournitures rentrée 2017

15/06/2017

Résultats de l'Association Sportive

10/06/2017

Professions de foi du collège

09/06/2017

Voyages en Angleterre

15/05/2017

Menus de la cantine

11/05/2017

Visite de Monseigneur de Moulins - Beaufort

27/04/2017

Vidéo du jubilé de la miséricorde